octobre 2015

le “Salon des distros” s’est bien déroulé, comme attendu un truc dur, long, chaleureux et bordélique. nombreux sont ceux qui ont joué le jeu avec grâce. merci.

de retour du festival “Densités, à Fresnes-en-Woevre près de Nancy, c’était ahurissant, vraiment. merci.

la distro Attila Tralala continue de se déplacer tranquillement, ce serait un non-sens que de dénoncer les pavés de Bruxelles mais franchement des fois ça flingue le dos et les skeuds. heureusement que le plaisir est souvent au rendez-vous. gardez l’oeil sur la page “distromobile“, qui est plus ou moins mise à jour, merci.

le disque de Rien Virgule existe, il arrive bientôt en Belgique. merci.

celui de Grrzzz ne tardera plus, avec un joli dessin de Mattt Konture, merci.

Petra Pied de Biche jouera à la Boum de Noël au Magasin 4, merci.

(et faites un effort, cessez donc de confondre “Petra Pied de Biche” avec “Ventre de Biche”, merci.)

sinon, la distro du Magasin 4  (dM4) va bien, elle aussi, youhou : aux gens qui viennent et aux groupes qui jouent, merci.

dM4à bientôt.

sang neuf

tentative de mise à jour de la page d’Attila Tralala.

c’est laborieux.

Soeur Sourirequelques listings des arrivages de ces derniers mois apparaissent article après article. pour l’instant, mise à jour des restockages de Galerie Pache, Sub Rosa, Animal Biscuit, Ex Records, Makkum Records, Terp Records…

“Chavaga, Montecelo”

CHAVAGA, MONTECELO“, doc’ de Enrique Vega

Chavaga

chronique familiale évaporée dans la torpeur d’un été en Galice, sous-tendue par les questions du narrateur sur un épisode dramatique survenu pendant la Guerre civile espagnole.

ce document très particulier, lent et sensible, puise sa force dans l’accumulation des non-dits et des silences réticents, contrepoints éloquents d’une certaine volubilité hispanique.

tout doucement, la trame du drame s’étoffe, nous croyons saisir ce dont il s’agit, sans jamais de certitude, comme dans la vie…

E. Vega complète ce travail sur les silences d’un texte touchant, qui permet d’appréhender le contexte familial et historique.

(“Poule, renard, vipère” est un court-métrage tourné à Château-Rouge, dans le XVIIIe à Paris.)

/ coprod’ Les Potagers NaturesAttila Tralala /