Hairy noise

ce jeudi 18 mai au Sterput

Ghetto Blastard

(une action éclair et bruyante de Jean-Marcel Busson ( DAS-OS , GOL ) autour d’un ghetto blaster customisé comme instrument, détournement d’un objet culte.)
https://vimeo.com/67809198

Alexandre Bellenger

(Alexandre Bellenger (BOOBY MOO, TEXTILE ORCHESTRA, SMHOT…) records music. Since 2000 he has played, recorded or collaborated with Noël Akchoté, Oliver Augst, Jac Berrocal, Andy Bolus, Rüdiger Carl, Chris Corsano, Erik Minkkinen, Aki Onda, Yoshihide Otomo, Jean-François Pauvros, Arnaud Rivière, Roger Turner… )
https://vimeo.com/210021340
https://acidresistantrecords.bandcamp.com/album/4-turntables-live-instants-chavir-s

Sterput rue du Pont-Neuf 4, 1000 Bruxelles
bar associatif, expos de bon goût, chiottes confortables, distros improbables

Attila Tralala, le Sterput et Art Blakey.

salut à toi, jeunesse délinquante de Belgique !
deux nouvelles (et dérisoires) contributions à l’affaissement des
valeurs morales en Europe occidentale :
ça se présente sous la forme de concerts de petite envergure, mais
c’est juste pour tromper l’ennemi.
JEUDI 18 MAI, Alexandre Bellenger et Ghetto Blastard se feront un
plaisir de mettre à mal toute vision linéaire de la composition
sonore.
ça se passera au Sterput entre 19 et 22 heures en gros mais tu peux
venir plus tôt, le local ouvre ses portes pour la permanence
hebdomadaire du jeudi à 17 heures.
(par contre, à 22, tu vas te défouler ailleurs, au Barlok par exemple,
où des tas de gens charmants développent un symposium pointu et animé
autour du concept subtil de « connectique audio »)
participation aux frais scolaires des artistes : 5 balles

https://vimeo.com/67809198
https://vimeo.com/210021340 [1]
https://acidresistantrecords.bandcamp.com/album/4-turntables-live-instants-chavir-s
[2]
MARDI 23 MAI, c’est Irène et Pepe de Grrzzz qui s’y collent, avec
leurs projets solo, respectivement Jean-Michelle Tarre et Leonard Kotik.

au pogrom, cours accéléré de langue des signes et workshop de
changement de chambre à air de pneu de camion.
ça se passe toujours au Sterput, quelque chose comme 18h30 pour
l’ouverture des portes.
bien sûr, il conviendra de contribuer chaleureusement au défraiement
des musiciens, entre 3 et 5 euros à ton bon coeur.
mettons une fois de plus à l’honneur cette profonde réflexion du jeune
Alex D., un fort-en-gueule qui survit en Bretagne : « les camions ne
roulent pas à la pisse de punk ».
(et si tu t’ennuies, tu peux toujours filer au Central où Carogna
Records accueille Tombouctou et Viril, mais vu que c’est gratos, ça
doit être super mauvais, c’est bien connu…)

https://jeanmichelle-tarre.bandcamp.com/ [3]
https://leonard-kotik.bandcamp.com/ [4]

Le Sterput, c’est un local associatif monté conjointement par « galerie
E2 » et « attila tralala ».
il s’y passe plein de trucs plus ou moins obscurs et incompréhensibles,
ce n’est jamais très évident de s’y retrouver, mais franchement
parfois on y vit de purs moments de grâce, comme ce jour où, alors que
je me morfondais sans musique et sans clopes un vendredi en début
d’après-midi, Art Blakey (le trompettiste de Black Sabbath) m’est
apparu dans l’encadrement de la porte, à contre-jour, en me conseillant
de foutre un peu de thunes dans le disque de Pneumatic Head Compressor.
merci Art Blakey, merci le Sterput, lieu magique, maintenant j’ai plein
de skeuds de PHC à la maison.
tout ça pour préciser qu’en dehors des évènements culturels de haute
volée qui ponctuent régulièrement l’activité du Sterput, les
permanences hebdomadaires restent le meilleur moment pour se raconter
tranquillement des tas d’histoires. (jeudi de 17 à 20, vendredi et
samedi de 14 à 20). la bière n’est ni trop chère ni trop fraîche,
les toilettes sont décentes (plus qu’au Barlok ou au Magasin 4, en tout
cas, malgré toute l’affection que j’ai pour ces saints lieux de
débauche), et il y a souvent sur place des enfants qu’on peut s’amuser
à courser en poussant des hurlements, c’est très relaxant.
l’expo d’Ammo se termine le 20 mai, vous pouvez venir apprécier -à
titre médical- ce qu’un être humain d’apparence normale est capable de
dessiner en tout petit quand il dispose de trop de temps libre.

pendant que j’y suis, Jean-Marcel Busson, qui vient donc nous
interpréter son oeuvre majeure sous le nom de Ghetto Blastard, partage
l’affiche, la veille, le mercredi 17 mai (plus ou moins demain) avec
Aymeric de Tapol et Ravi Shardja, Rue de la Senne (qu’on appelle aussi
« la nouvelle Compilo » ou « le nouveau HS63 »). pour votre gouverne, Ravi
Shardja et Jean-Marcel Busson, malgré leurs noms à coucher dehors, non
contents de commettre déjà GOL ensemble avec d’autres larrons,
préparent à deux un nouveau machin auquel Attila Tralala est enchanté
de participer un peu, ça s’appelle « Couloir Gang« . faut-il qu’ils
soient désoeuvrés pour monter un nouveau groupe tous les six mois…
j’allais oublier, cerise sur le ghetto, Grrzzz joue au Barlok le samedi
précédent, le 20 mai, pour l’after-pride, en compagnie d’Amerikaners
et de plein d’autres trucs chelous.

c’était la newsletter annuelle, démerdez-vous tout seuls maintenant
pour vous souvenir que Futur.s Mort.s (Estelle et Miquel d’Ultradémon)
viennent au Sterput le samedi 17 juin.
quant à la distro, j’ai trop la flemme, là : y’a plein de nouveaux
disques, y’a plein de nouvelles coprods, posez des questions,
enquerrez-vous.

au plaisir.

a.

Links:
——
[1]
https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fvimeo.com%2F210021340&h=ATPDIZIEgqF8YFDFhtAE0YEcRkcP7O4ZJpGknF5iTEbDcBY67_XTT3ZFXYLT9gT1DYArO-Z9odXIVkHUfjM4BBSkYHP8_YK4dHMT-rtxo__D2DTl63x95AMCc7bqD45qUgiGpTI&enc=AZMVrz_mRuWZaQQtagEQEqqZQsF47REQU3Nc7JS95IjMRfKvJT6HQOxLRuCRE9GP2zM&s=1
[2]
https://acidresistantrecords.bandcamp.com/album/4-turntables-live-instants-chavir-s
[3] https://jeanmichelle-tarre.bandcamp.com/
[4] https://leonard-kotik.bandcamp.com/